Os coxal

De Anatomia
Aller à : navigation, rechercher

Os coxal

Description de cette image, également commentée ci-après

Les os coxaux s'articulent de part et d'autre du sacrum, qui est en continuité avec le rachis lombaire.

Données
Latin os coxae
TA98 A02.5.01.001

L'os coxal (en latin : os coxae) est un os pair et symétrique qui forme le pelvis, contenant notamment les organes pelviens.

Structure et forme[modifier]

Description générale[modifier]

L'os coxal est le produit de fusion de trois os :

  • l'os iliaque en haut ;
  • l'ischium en arrière et en bas ;
  • le pubis en avant.

Il est centré sur sa face latérale par une surface articulaire de forme semi-lunaire, à la jonction de ses trois os constitutifs, portant le nom d'acétabulum et permettant l'articulation avec la tête du fémur.

Os constitutifs[modifier]

Os iliaque[modifier]

Ischium[modifier]

Pubis[modifier]

Coxométrie[modifier]

Les dimensions et les angulations de l'os coxal varient de manière importante entre l'homme et la femme, cette dernière possédant à l'âge adulte un pelvis plus large que l'homme, pour permettre la grossesse et l'accouchement.

Articulations[modifier]

Articulation sacro-iliaque[modifier]

L'os coxal est attaché à la ligne médiane par l'articulation sacro-iliaque au sacrum, lui-même articulé avec la dernière vertèbre lombaire (L5). Pour cette raison, l'os coxal est parfois désigné sous le nom de « vertèbre pelvienne ».

Les articulations sacro-iliaques sont mi-synoviales, mi-cartilagineuses et présentent une faible mobilité.

Articulation coxo-fémorale[modifier]

L'articulation la plus classique de l'os coxal demeure cependant l'articulation coxo-fémorale, avec le fémur, au niveau de l'acétabulum. Cette articulation synoviale est à la fois extrêmement mobile pour permettre la marche ou la course et parfaitement stable pour assurer le maintien de la bipédie.

Symphyse pubienne[modifier]

La symphyse pubienne correspond à l'union des deux os pubiens par un disque fibro-cartilagineux. Cette articulation est très peu mobile, mais le disque fibro-cartilagineux a néanmoins la capacité de se relâcher au cours de la grossesse et de l'accouchement. La distance inter-pubienne s'en trouve ainsi légèrement augmentée, au profit d'un élargissement minime de la circonférence pelvienne.

La symphyse pubienne est maintenue par quatre ligaments, insérés sur les faces correspondantes des os pubiens :

  • un ligament antérieur ;
  • un ligament postérieur ;
  • un ligament crânial ;
  • un ligament caudal.

Insertions musculaires[modifier]