Tronc cérébral

De Anatomia
Aller à : navigation, rechercher

Tronc cérébral

Description de cette image, également commentée ci-après

Tronc cérébral en vue postérieure, d'après Sobotta

Description de cette image, également commentée ci-après

Tronc cérébral en vue antérieure, d'après Sobotta

Données
Latin truncus encephali
Système Nerveux
TA98 A14.1.03.009

Le tronc cérébral est un segment du névraxe se situant au dessus de la moelle spinale, au niveau de la fosse crânienne postérieure. Il est subdivisé en trois étages : le mésencéphale, le pont et le myélencéphale (ou moelle allongée, archaïquement : bulbe rachidien), chacun de ces étages étant uni au cervelet par une paire de pédoncules cérébelleux constitués de substance blanche.

Morphologie externe[modifier]

Mésencéphale[modifier]

Le mésencéphale est une structure composée d'arrière en avant des colliculi et des pédoncules cérébraux. La fosse inter-pédonculaire, contenant la tige de l'hypophyse et les corps mamillaires ainsi que le tractus et le chiasma optique n'en font pas partie : ils font partie du diencéphale. Le mésencéphale est relié au cervelet par les pédoncules cérébelleux supérieurs.

Pont[modifier]

Le pont (anciennement : protubérance annulaire, archaïquement : pont de Varole) est la partie centrale renflée du tronc cérébral qui fait le lien entre le mésencéphale et le myélencéphale. Fonctionnellement, sa partie latérale est végétative et sensitive tandis que sa partie antérieure est motrice. C'est l'origine du nerf trijumeau (V) qui sépare la portion antérieure des portions latérales. Il est relié au cervelet par les pédoncules cérébelleux moyens.

Myélencéphale[modifier]

Le myélencéphale ou moelle allongée est une masse neurale conique de la partie inférieure du tronc cérébral. Il s'étend de haut en bas du sillon ponto-pédonculaire au sillon ponto-médullaire. C'est donc le myélencéphale qui passe dans le foramen magnum (archaïquement : trou occipital) avant de donner la moelle spinale. Les pathologies à ce niveau sont mortelles, elles touchent les centres cardia-respiratoires, contrairement aux atteintes de la moelle spinale, plus basses, engendrant des tétraplégies. Le myélencéphale est relié au cervelet par les pédoncules cérébelleux moyens. Il est constitué, comme la moelle spinale, de cordons :

  • deux cordons antérieurs, séparés par la fissure ventrale antérieure (parfois appelée à tort sillon) contenant le faisceau pyramidal. Cette fissure est interrompue par la décussation pyramidale motrice (c'est-à-dire, par le croisement des deux faisceaux dans la partie basse du myélencéphale) ;
  • deux cordons latéraux ;
  • deux cordons postérieurs, où les voies sensitives décussent également.


4ème ventricule[modifier]

Les quatrième ventricule est une cavité remplie de liquide cérébro-spinal qui circule librement entre une structure connue sous le nom de toit et une autre sous le nom de plancher:

Toit[modifier]

Le toit est composé, de haut en bas, du voile médullaire supérieur, de la lingula cérébelleuse, du voile modulaire inférieur, du nodule cérébelleux, des plexus choroïdies, de l'ouverture médiane du quatrième ventricule.

Niveau pontique[modifier]

Le toit y est non rompu. La partie pontique du toit du 4ème ventricule est donc continue, correspondant au voile médullaire. Les voiles médullaires supérieur se continuent avec le vermis sup (c'est-à-dire la lingula) et un voile médullaire inférieur avec le nodule.

Niveau médullaire[modifier]

A ce niveau, le toit est rompu, il y a donc formation d'une toile choroïdienne de la face inférieure du 4ème ventricule constituée de deux feuillets de pie-mère. Ces deux feuillets s’invaginent et donnent un plexus choroïde (n’est présent qu’au niveau du myélencéphale). Le plexus choroïde vient tapisser la face postérieure de la moelle allongée et la face inférieure du vermis cérébelleux. Il y a un trou dans la toile choroïdienne, c'est l'ouverture médiane du quatrième ventricule ou trou de Magendie. Il permet le drainage du liquide cérébro-spinal du quatrième ventricule vers la citerne cérébromédullaire (cisterna magna). S'il y a un défaut de cette ouverture, c'est l'hydrocéphalie, le liquide cérébro-spinal ne circule pas dans l'espace sub-arachnoïdien péri-encéphalique.

Plancher[modifier]

Le plancher du quatrième ventricule est constitué de la fosse rhomboïde. C'est une structure losangique, rhombus signifiant le losange en latin.

Niveau pontique[modifier]

Au niveau pontique, on retrouve l'éminence médiane avec le colliculus facial (noyaux moteurs),la fovéa supérieure de la fosse rhomboïde (noyaux végétatifs) et l'aire vestibulaire (anciennement aile blanche externe') (noyaux sensitifs).

Niveau médullaire[modifier]

Au niveau médullaire on retrouve le trigone du nerf hypoglosse (anciennement aile blanche interne) (noyaux moteurs), la fovéa inférieure (anciennement aile grise) (noyaux végétatifs) et l'aire vestibulaire (anciennement aile blanche externe') (noyaux sensitifs).

Entre le toit et le plancher se trouvent les stries médullaire du quatrième ventricule (anciennement: stries acoustiques). Au niveau médullaire, il existe un sillon médian appelé "tige du calamus scriptorius". Il existe une structure entre le pédoncule cérébelleux supérieur et la fovéa supérieure : c'est le locus caeruleus impliqué dans le sommeil paradoxal et les rêves.

Vascularisation[modifier]

Le système vertébro-basilaire constitue la vascularisation du tronc cérébral. Deux artères vertébrales naissent généralement de l'artère subclavière et circulent dans les foramens transverses des vertèbres cervicales à partir de C6. Elles passent ensuite par le foramen magnum où elles décrivent une boucle qui sert de sécurité évitant la déchirure à l'étirement. Elles s'anastomosent au niveau du sillon ponto-médullaire, pour donner au niveau du pont l'artère basilaire qui repose sur la gouttière basilaire et sur la partie basilaire de l'os occipital. Elle donne deux artères cérébrales postérieures, au croisement de la ligne médiane et du sillon ponta-pédonculaire.

Ce système donne trois types de branches:

  • Des banches courtes : ce sont les artères centrales postéromédiales ou artères paramédiales issues des artères cérébrales postérieures
  • Des branches moyennes : ce sont les artères circonférentielles courtes issues elles-aussi des artères cérébrales postérieures
  • Des branches longues :
    • Postéro-inférieures : les artères cérébelleuses postéro-inférieures (souvent abrégées: PICA)
    • Antéro-inférieures : les artères cérébelleuses antéro-inférieures (souvent abrégées: AICA)
    • L'artère cérébelleuse supérieure qui nait juste avant la terminaison de l'artère basilaire.

Ce système est anastomosé avec le système carotidien par l'intermédiaire du cercle artériel cérébral.

Embryologie[modifier]

Le tronc cérébral est le résultat de la différenciation cellulaire des différentes vésicules du tube neural et notamment les vésicules mésencéphalique et rhombencéphalique, qui surviennent à partir de la cinquième semaine du développement. La vésicule rhombencéphalique se divise elle-même en deux vésicules superposées : le métencéphale et le myélencéphale.

Le tissu neurectoblastique de la vésicule mésencéphalique est à l'origine des tubercules quadrijumeaux, du tegmentum, du locus niger et des noyaux rouges. Sa cavité est à l'origine de l'aqueduc mésencéphalique (anciennement aqueduc de Sylvius), joignant les troisième et quatrième ventricules.

Le métencéphale se développe considérablement pour former en avant le pont, et en arrière le cervelet. La cavité métencéphalique est à l'origine de la partie crâniale du quatrième ventricule, s'ouvrant dans l'aqueduc cérébral.

Le myélencéphale donne la moelle allongée. La cavité myélencéphalique est à l'origine de la partie caudale du quatrième ventricule.

Images additionnelles[modifier]